Réunion publique à Crest au café l’Arrêt Public : 10 octobre

Coopératives intégrales, quesako ? + habitats partagés

Mis à jour le lundi 13 octobre 2014

Cette soirée de présentation/débat ouverte à toustes sera centrée sur les coopératives intégrales, nous évoquerons aussi des projets d’habitats partagés de la vallée, dont ce projet d’écolieu.

Affiche réunion publique sur Coopératives Intégrales à Crest {PDF}
- 28 personnes étaient présentes, ...à suivre

: : vendredi 10 octobre 2014 : :
- 19h : repas partagé
- 20h30 : début soirée

- Lieu : café l’arrêt public à Crest (04.75.83.08.16)

- Voici l’affiche en PDF qui annonce la soirée.
Merci d’en imprimer quelques unes pour annoncer l’événement dans des lieux autour de Crest.
Merci aussi de faire circuler cette info sur internet.

- Cette soirée sera animée par Lionel T, David M & Patrice C

1ère partie : Coopérative intégrale, quesako ?

Une coopérative intégrale est un espace autogéré de transformation sociale, politique et économique à partir d’un réseau dont l’autonomie se construit au jour le jour, en marge du capitalisme et des systèmes étatiques.

- Lors de cette soirée, nous pourrions commencer à discuter de l’éventualité de créer une coopérative intégrale dans la région de Crest, dans la vallée de la Drôme et ses alentours.

COOPÉRATIVE, car autogestion économique et politique, impliquant la participation égale de tous ses membres.
INTÉGRALE, car elle regroupe tous les éléments basiques d’une économie : production, consommation, financement, sa propre monnaie, et parce qu’à la fois, elle comprend tous les secteurs d’activité nécessaires pour assurer le quotidien. Les entreprises sociales, les professionnels, et les « prosomateurs » peuvent aussi bien échanger des services en interne, que vendre en dehors de la coopérative.

L’idée de coopérative intégrale a démarré en Catalogne avec la CIC (coopérative intégrale catalane) en 2009/2010.

Voici quelques caractéristiques importantes :

  • Une pratique effective de comment on voudrait que les choses soient, dans tous les domaines de notre vie
  • Une coopérative intégrale n’existe pas comme entité juridique, mais comme sujet politique
  • L’instance principale d’une Coopérative intégrale est l’assemblée, ouverte à tous, non décisionnaire. Les décisions sont prises par la plus petite entitée possible, par les groupes impliqués dans l’action. Les décisions à plus grande échelle (régionale...) concernent surtout la coordination et les projets de plus grande envergure.
  • Utilisation d’une pseudo monnaie (ECObasic + ECOcoop), une monnaie sociale (système de compensation multilatéral), + des monnaies locales des éco-réseaux. Le tout échangeable par la plateforme internationale Community Exchange System. Possibilité aussi d’utiliser le tout nouveau système Fair.coop
  • une même entité juridique sert de cadre et de couverture pour beaucoup de projets entrepreneuriaux divers (un peu comme le portage salarial coopératif)

Une coopérative intégrale est un réseau solidaire fédérant des initiatives locales et régionales (santé, travail, logement, argent, communications, agriculture et nourriture, éducation...) qui vont dans le même sens.
En s’organisant de plus en plus nombreux depuis la base, on s’émancipe de la mainmise totale des Etats, des gouvernements oligarchiques et du système marchand, on se libère de notre impuissance politique et économique.
Les initiatives et les personnes impliquées, au lieu d’être séparées et parfois en concurrence, travaillent ensemble dans un même réseau pour construire progressivement une autre organisation politique, sociale et économique.
Ca peut démarrer à petite échelle, et en petit nombre, pas besoin d’attendre d’être des milliers ni de "contrôler" une commune en démocratie directe ou d’avoir des élus réellement engagés pour le bien commun.

A la coopérative intégrale toulousaine (CIT), ils ont défini leurs besoins comme étant le logement, la nourriture, la santé (holistique), le financement de projets qui évite la spéculation, l’éducation, un tissu de relations humaines respectueuses et s’entraidant.

Références sur internet

2ème partie : évocation des projets d’habitats partagés de la vallée,

...dont le présent projet d’écolieu qui souhaite s’inscrire dans une dynamique de coopérative intégrale.

Une explication des points importants et spécifiques de notre projet d’habitat (autoconstruction, activités, dimension "politique" et globale), qui justement voudrait s’inscrire dès le départ dans la dynamique d’une coopérative intégrale, et ainsi contribuer à lui donner un visage concret.


Après une rapide présentation de ces deux parties, place aux questions, discussions, débats, projets ?...