Sur le démarrage et la constitution d’un groupe

Déroulement des premières phases, les outils

Mis à jour le mercredi 21 octobre 2015

On peut distinguer trois phases dans le processus :

  1. Constituer un noyau de base
  2. Préciser le projet
  3. Elargir le groupe

(cette distinction est un peu artificielle, souvent les actions se chevauchent)

1. Constituer un noyau de base

L’objectif de ce site est d’abord de rassembler quelques personnes ayant l’envie et la capacité de s’investir dans ce projet.
- Voir la page "Noyau de départ" qui présente les personnes déjà engagées (note d’ octobre 2015 : ce noyau n’existe plus à présent, voir article). Pour l’instant, nous précisons les grandes lignes, les points importants, les outils, le reste sera précisé une fois que nous serons un peu plus nombreux (phase 2).

- Vos avis et expériences permettront d’améliorer l’idée et ce site

Après un premier contact positif (par email, téléphone et/ou de visu), nous vous enverrons une fiche à remplir pour mieux vous connaître, voir si on a des bases communes et lesquelles.
Ce petit questionnaire est important, la prise en compte du facteur humain est essentiel pour la réussite de ce type de projet. Il est bon d’être franc et honnête, de se connaître soi-même, pour éviter de se retrouver avec des peurs, blocages non identifiés.
Bref, pour réussir il faut des personnes réellement prêtes à ce genre de projet ou en voie de l’être.

En retour, nous vous enverrons nos fiches remplies également (on ne les met pas en ligne pour confidentialité et pour éviter de vous "influencer")
Ensuite, si "adéquation" mutuelle, on pourra discuter plus avant et se rencontrer.

L’expérience d’autres groupes a montré que pour avoir un noyau solide, il est important de prendre le temps aussi de :

  • faire le point sur nos ressources financières (emprunt, épargne...)
  • faire un point sur nos activités (profession, mobilité, perspectives...)
  • se rencontrer pour mieux se connaître (et pas seulement pour des réunions : sorties, travaux, balades, repas...)

Il est bon de s’inspirer des expériences passées et en cours, et de recueillir des infos auprès de structures qui aident ce type de projet (comme Les Habiles ou Habicoop).

JPEG - 35.6 ko

2. Préciser le projet

Une fois constitué, le noyau de base aura plein de choses à faire :

  • s’entraîner à des réunions efficaces et démocratiques (faire des stages si besoin)
  • trouver un nom pour le projet
  • créer une association
  • écrire une charte
  • améliorer/préciser les documents de présentation
  • préciser nos compétences et envies d’activités (nouvelles ou existantes)
  • développer/remodeler le présent site web
  • avancer sur le choix du secteur géographique et de la situation
  • avancer sur le type d’immobilier envisagé (maison existante ou pas, type de construction, auto-construction ou pas, surfaces nécessaires, énergies, etc.)
  • décider de la taille du projet (entre 10 et 15 foyers a priori, mais à voir...)
  • étudier les solutions juridiques et financières, et choisir ce qui convient
  • parler des modalités d’entrée et de sortie de l’habitat
  • définir les conditions d’entrée d’autres personnes pour la phase 3 d’élargissement du groupe
  • etc.

Il faudra bien se partager les tâches !
L’expérience semble montrer qu’il vaut mieux ne pas être trop nombreux pour cette phase, pour ne pas s’éparpiller et chercher un projet cohérent et viable.

JPEG - 32.9 ko


- On propose d’utiliser un système de travail collaboratif en ligne (Agora-Project), pour échanger et avancer entre les réunions. Ce type d’espace permet de stocker et partager agenda, fichiers et informations.
- On a créé une liste de discussion par email pour les échanges courants

3. Elargir le groupe

Une fois que le noyau de base aura suffisamment avancé, on pourra passer à la recherche d’autres personnes pour compléter le groupe.
Pour éviter de tout remettre en cause à chaque fois et de piétiner, ces nouvelles personnes ne pourront pas remettre en cause les idées de base importantes définies par le noyau de départ.
Afin de pouvoir avancer efficacement, elles apporteront bien sûr leurs pierres, mais il faudra éviter de tout démolir à chaque fois selon leurs envies.

Ensuite, ou parallèlement, on pourra passer à une phase plus opérationnelle (recherche d’immobilier, création de sociétés coopératives...). Ca dépendra bien sûr des circonstances.

Avec ce groupe élargi, il faudrait aussi :

  • repréciser la charte
  • ne pas oublier de faire la fête ! (pour chaque personne nouvelle intégrée etc.)
  • revoir les activités possibles (chaque nouvelle personne apportant de nouvelles compétences, d’autres envies d’apprendre ou transmettre)
  • réactualiser les ressources financières de chacun.e
  • etc.
JPEG - 11.8 ko

3 Messages

  • Liberté et responsabilité d’entrée et de sortie du projet"Sur le démarrage et la constitution d’un groupe Le 18 octobre 2014 à 10:10, par Ricard Emile

    Projet intéressant.Il faudrait y ajouter un chapitre sur la "fluidité structurelle" à mettre en place pour que le projet ne soit pas mise à mal par des volontés d’entrée/sortie du projet au plan financier. Cela pourrait faciliter des investisseurs financiers mais pas seulement financier.
    Par ailleurs quand est-il de la question de la "qualité du silence" pour les porteurs du projet ?. J’ai 74 ans, je cherche à vendre ma maison pour faire le choix d’un projet collectif.J’ai besoin d’une maison individuelle(silence). Accepteriez-vous ce genre de "client", militant depuis 50 ans et médiateur professionnel encore en activité ?.
    Cordialement.
    Emile R.

  • Sur le démarrage et la constitution d’un groupe Le 1er novembre 2014 à 23:24, par Chantron Arnaud

    Bonjour à vous,

    Je cherche des partenaires avec qui pouvoir m’associer, afin d’emprunter sur 5 ans pour ensuite rejoindre totalement le projet. Je réside actuellement à Marseille et dispose d’un scooter pour éventuellement me rendre dans la Drôme quand cela est nécessaire. J’ai consulté le prix des terres après avoir lu l’article sur Saillans, mais les terrains là bas sont trop petits et trop chères ^^. Pour être claire avant de répondre à votre formulaire, cela fait environ trois mois que j’ai totalement pris conscience de la réalité, même si au fond de moi j’ai toujours su que cette société n’était pas mienne.

    Merci à vous de m’avoir lu.

    Arnaud.

  • Sur le démarrage et la constitution d’un groupe Le 2 janvier 2015 à 17:37, par Brigitte Antoine Julian-Michelot

    Bonjour,
    Nous sommes un couple de 57-59 ans. Nous avons initié il y a quelques années un projet d’habitat groupé qui n’a finalement pas abouti, mais qui a été formateur pour nous. Nous savons maintenant plus ce que nous voulons et ce que nous ne voulons pas.
    Nous nous remettons tout doucement, en cette année nouvelle, à la recherche d’un lieu partagé et nous aimerions faire votre connaissance.
    Votre projet nous attire car il y a du théâtre et de l’engagement politique (au sens large du terme).

    Alors, peut-être à bientôt,

    Antoine et Brigitte